Toutes les infos et toute l'actualité du Paris Saint Germain PSG: news, infos, comptes rendus de matchs, notes des joueurs, vidéos des matchs et communauté de supporters

Accueil / Carlo Ancelotti, ses habitudes et sa vision (deuxième partie)

 

Carlo Ancelotti, ses habitudes et sa vision (deuxième partie)

par Collectif

0

com.

L’arrivée de Carlo Ancelotti à la tête de l’équipe parisienne va amener son lot de bouleversements, non pas seulement dans la manière d’aborder les rencontres, les conférences de presse ou les entraînements, mais également, et surtout, dans la disposition tactique de l’équipe. InfoPSG passe en revue les spécificités tactiques et psychologiques du technicien italien. Deuxième partie, le fonctionnement de l’homme.

Carlo Ancelotti ne fait aucune distinction entre les génies du ballon rond et les joueurs banals. Du moins, en ce qui concerne leur gestion. En outre, l’essentiel est de mobiliser tout le groupe, que ce soit les onze titulaires, les remplaçants ou les réservistes. « J’ai tout de suite compris qu’il n’y avait pas beaucoup de différences entre la gestion de très grands joueurs et celle de joueurs moyens, indique-t-il. Ce sont toujours des hommes qui ont de l’ambition et l’envie de jouer […] Quand on met un joueur titulaire, il est content, quand on ne le fait pas jouer, il n’est pas content. Les problèmes de gestion sont les mêmes à la Reggiana qu’au Milan AC. Il faut toujours motiver ceux qui ont moins de temps de jeu » (1). Cela paraît être une évidence, mais à voir la gestion désastreuse du cas Luyindula, cette donnée ne semble pas être intégrée par tous.

Quant à sa manière de sélectionner les joueurs qui composeront l’équipe de départ, le technicien italien a une idée fixe: ne pas se perdre dans les explications et être direct: « Je n’explique jamais mes choix. Mais si les joueurs me le demandent, je peux le faire […] Je ne peux pas me permettre d’expliquer mes choix car, souvent, ils sont faits à partir d’un tout petit détail. C’est facile de choisir entre un très bon joueur et un joueur moyen, mais c’est beaucoup plus difficile de choisir entre deux joueurs de même niveau. C’est là que les petits détails interviennent, liés au comportement qu’ils ont à l’entraînement la veille du match par exemple. Cela est très difficile à expliquer » (1).

Pas « autoritaire », plutôt « cool », Ancelotti accorde « beaucoup de liberté » à ses joueurs. « Même si je ne suis pas pointilleux sur les horaires, j’aime la ponctualité et la discipline, j’aime que les joueurs soient sérieux et imliqués à l’entraînement, tempère-t-il toutefois. Là, je ne transige pas. Si un joueur ne s’implique pas à l’entraînement, je le renvoie. Je parle beaucoup avec eux et cherche à les impliquer dans la programmation des entraînements » (1).

Quant aux éléments talentueux, et parfois tumultueux, ils méritent une attention particulière. La disposition dans laquelle ils sont mis par l’entraîneur conditionne souvent leur attitude et leur façon de jouer sur le terrain. On l’a vu avec Pastore qui a connu une baisse de rythme inquiétante dans la première partie de saison. « Pour faire progresser un joueur qui a énormément de talent, on doit lui faire comprendre qu’il doit mettre son talent au service de l’équipe. S’il joue pour lui, ça n’a aucun intérêt. Un joueur de grand talent doit s’adapter à ses partenaires » (1) explique Ancelotti.

Avant chaque rencontre, l’Italien procède, comme tous les techniciens, à un « briefing » où il « explique ce que l’équipe doit faire, quel type de jeu elle doit développer, comment elle doit attaquer, défendre, la position des joueurs, les phases de jeu qui peuvent gêner l’adversaire ». Ensuite, il veille à ce que ses recomandations soit appliquées sur le terrain. « L’intensité du jeu est très importante, affirme-t-il. Les déplacements des joueurs aussi ». Tout comme les « positions en phases défensives » (1).

Pour l’aider dans sa préparation, il a recours à de nombreux instruments de mesure tels que les GPS ou les « instruments cardio-fréquentiels ». « Grâce à cela, on obtient des millions de données très précises. Cela devient très difficile de se tromper sur la préparation. On sait combien le joueur fait de sprints, de sauts, combien de mètres il parcourt à vitesse maximum. Cela nous aide énormément dans la préparation physique […] Tout ces données sont assemblées et étudiées afin que l’on puisse améliorer les performances des joueurs […] On arrive à comprendre si le joueur est fatigué ou en bonne condition. Quand je jouais, on disait qu’on avait bien travaillé quand on avait vraiment mal aux jambes, ce qui est une énorme connerie ! » (1).

Ce qui a marqué Ancelotti plus que tout, c’est la façon dont le football a évolué. « J’ai été chanceux. J’ai eu une super éducation: Sacchi, Eriksson, Capello. Depuis, le football a tellement changé. La vitesse du jeu en particulier. Quand je jouais et qu’un coéquipier me faisait une passe, j’avais le temps de contrôler, aviser, prendre une décision et transmettre le ballon. Aujourd’hui, vous devez prendre la décision avant que la balle n’arrive à votre pied. Autrement c’est trop tard parce que les joueurs sont plus affûtés et plus rapides, et tactiquement les équipes se sont améliorées » (2).

Sources citations:
(1) Secrets de coachs (2011), par Daniel Riolo et Christophe Paillet.
(2) Daily Mail (octobre 2009)

 

Vous appréciez cet article sur le PSG ? Notez le et partagez-le!

Plus jamais çaBof !BienTrès BienUn must !

(2 votes, moyenne: 2,50 sur 5)



Loading...Loading...

  • Print
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • del.icio.us
 


 

Les commentaires ont été désactivés.

Commentaires (0)




 

A lire aussi sur Info PSG

05/07 - UEFA: le PSG premier club francais au classement

C’était prévu ! L’UEFA vient de mettre à jour son classement qui prend en compte les performances européennes des clubs sur les cinq dernières saisons. Et à la faveur de ses deux dernières performances en ligue des champions, le PSG devient le 1er club francais du classement.

 

05/07 - Mercato: l’OL sur la piste de Jallet (PSG)

On le dit partant du PSG depuis quelque temps, Christophe Jallet, le défenseur du PSG semble intéressé pas mal de clubs. Dernier en date à évoquer le sujet, l’Olympique Lyonnais par la voix de son nouveau coach.

 

05/07 - PSG: Au stage en Autriche, Laurent Blanc évoque le mercato

Alors que le PSG est parti depuis plusieurs jours faire son stage de reprise à Stegersbach en Autriche, Laurent Blanc, le coach parisien se confie dans les colonnes du Parisien sur cette reprise et sur les objectifs de la préparation estivale ainsi que le mercato.

 

05/07 - Mercato: Rabiot veut quitter le PSG mais pas pour l’AS Roma

Alors que la situation est des plus confuses sur la situation d’Adrien Rabiot, la mère de ce dernier qui fait également office d’agent a fait une mise au point dans un journal italien sur les rumeurs.

 

11/06 - Mercato: Jeremy Menez au Milan AC, c’est officiel !

Arrivé ce mercredi soir à Milan, Jérémy Ménez est donc maintenant officiellement un joueur du Milan AC. En fin de contrat avec le PSG, l’international français a même officiellement poser en photo pour le site officiel du club italien.

 

11/06 - Ligue des champions: Le PSG ne devra aligner que 5 joueurs locaux

On attendait les précisions de l’UEFA sur les sanctions contre le PSG et Manchester City dans le cadre de la loi du fair play financier. On sait maintenant que les deux clubs pourront aligner un minimum de 5 joueurs locaux en Ligue des champions. Ce qui lève une contrainte sur les 2 clubs.

 
 



 




télécharger notre extension Hit-Parade Classement de sites - Inscrivez le vôtre!