Toutes les infos et toute l'actualité du Paris Saint Germain PSG: news, infos, comptes rendus de matchs, notes des joueurs, vidéos des matchs et communauté de supporters

Accueil / OM-PSG : Toujours un choc ?

 

OM-PSG : Toujours un choc ?

par Collectif

3

com.

Demain soir, aux alentours de 21h, le stade Vélodrome s’apprêtera à vibrer pour ce qui constitue le match de l’année sur la Canebière : le choc OM-PSG. L’année dernière, les deux équipes avaient offert un spectacle de qualité ponctué par six buts et des promesses, celles d’un duel continu entre les deux meilleurs ennemis pour le titre de champion. Si Paris l’a emporté il y a un an, la donne n’est plus la même aujourd’hui. Diminué et inconstant, le club de la capitale devra faire face à une équipe de Marseille ambitieuse, emmenée par ses deux joueurs clefs Mamadou Niang et Benoît Cheyrou. Alors, à un peu plus de 24h du match que toute la France du football attend, la tension est-elle à son paroxysme ? Pas vraiment. L’agitation médiatique qui rendait les années précédentes ces rencontres atypiques s’est bizarrement éteinte. Serait-ce la faute de deux présidents inexpérimentés (Jean-Claude Dassier et Robin Leproux) qui refusent implicitement d’entretenir la polémique ou du manque d’enjeu sportif ? On conviendra que c’est un peu des deux.

Mais aujourd’hui, un sujet a ravivé la flamme de la passion qui brûle dans les deux camps : la grippe A. Déclarés souffrants il y a quelques jours, Ludovic Giuly et Mamadou Sakho ont passé des examens plus poussés par pure prévention. Diagnostic sans appel, c’est bien la grippe mexicaine qui a contaminé les deux parisiens. Conséquence directe de ces défections de dernière minute, le groupe d’Antoine Kombouaré est encore plus affaiblie (sans Hoarau ni Camara) et la tenue du match ce dimanche est remise en cause. Pour prévenir à tout risque sanitaire, il aurait été logique de décaler la rencontre à une date ultérieure. Mais la commission des compétitions en a décidé autrement et a maintenu le clásico ce week-end, tout en indiquant que de nouveaux cas de grippe pourraient changer la donne.

Devant ce contre-temps, les supporters marseillais hurlent au complot : tentative d’esquiver l’affrontement, avec comme sous-entendu la peur de voir son équipe être balayée par le puissant OM. Du côté parisien, on tempère cette hypothèse et il est même question de reproduire le coup de maître de Pape Diouf en 2006 : envoyer la CFA à la place de l’équipe première. Il n’en sera rien puisque le groupe convoqué par Antoine Kombouaré est en grande partie identique à celui de la semaine passée (sans Hoarau, Giuly ni Sakho).

Marseille pas à sa place

Pour en venir à l’enjeu sportif, reconnaissons que cet affrontement n’a rien de savoureux. Cinquième, l’Olympique de Marseille fait figure de favori mais n’est pas à la place qui devrait être sienne si l’on se fie au dernier recrutement estival. Le gros investissement réalisé par les dirigeants phocéens (Lucho González, Mbia et Diawara notamment) n’a donc pas encore porté ses fruits. Le déclic pourrait-il intervenir demain soir ? C’est possible dans la mesure où Didier Deschamps pourra compter sur ses titulaires habituels et profiter de la méforme actuel de son adversaire (amoindri qui plus est).

À trois petits points de la première place, les marseillais tenteront d’assurer leur statut de favori et de confirmer leur éclatante victoire à Nancy samedi dernier (0-3). Il faudra surveiller plus particulièrement Niang et Brandao, tout deux auteurs de plus de la moitié des buts de leur équipe (9 sur 16). Mais le danger pourra venir d’autre part avec le toujours décisif  Benoît Cheyrou (3 passes décisives) et le vif Mathieu Valbuena. Derrière, la défense sera notamment composée du rugueux Hilton et de l’ancien parisien Heinze. Dans les buts, Mandanda aura à coeur de se racheter, lui qui réalise une saison sans éclats pour le moment.

Face à une équipe qu’il qualifie de « joueuse« , Deschamps espère empocher les trois points afin de recoller au peloton de tête : « Les trois points restent la priorité. Après le contenu, cela dépendra aussi de notre adversaire qui peut nous poser des problèmes. Il faut surtout rester sur la dynamique actuelle et ne pas prendre de but aussi. On l’a vu à Zurich, un seul petit but a suffi pour gagner. » Benoît Cheyrou évoque quant à lui un souci de gagner pour satisfaire les nombreux supporters du club olympien : « C’est un match particulier pour le club et les supporters font partie du club. On a envie qu’ils soient fiers de leurs couleurs quand lundi matin ils seront au boulot. Nous, on défend les couleurs de milliers de supporters marseillais qui seront là eux pour nous pousser vers la victoire ».

Paris pas sûr de gagner

En championnat, le PSG reste sur cinq matchs sans victoire (3 nuls, 2 défaites), ce qui commence à inquiéter les supporters parisiens et Antoine Kombouaré le premier, lui qui lâchera – au bon souvenir de Paul Le Guen – un « c’est rageant » à l’issue du match face à Toulouse (1-0).

Pourtant, l’effectif parisien regorge d’excellentes individualités telles que Sessegnon, Erding ou Hoarau. Dès lors, un constat s’impose : comment se fait-il que le club francilien ne puisse pas faire mieux qu’une triste neuvième place ? La réponse est évidente : le manque de réalisme devant le but.  Et le manque de chance, aussi. En effet, Kombouaré n’a jamais pu aligner sa paire Hoarau-Erding, les deux étant blessés en même temps ou séparément. Mais cela n’excuse pas tout puisqu’un joueur comme Sessegnon devrait être capable de faire la différence à tout moment. Au lieu de cela, il se montre inconstant et toujours autant sanguin. Le match face à Marseille pourrait-il faire office de « déclic » ? « Ça peut être un bon déclic. Personnellement, il faut que j’arrête de réfléchir à mon positionnement ou à ma façon de jouer. Ce match n’arrive pas trop tôt, je dirais même qu’il arrive au bon moment. » Espérons que les actes suivent les paroles.

Aujourd’hui, Antoine Kombouaré a affiché ses ambitions en conférence de presse, annonçant la victoire comme objectif principal : « Aujourd’hui nous allons nous entraîner pour préparer un match qui n’est pas n’importe lequel. Vu la situation dans laquelle nous sommes, nous avons besoin de points. Donc il faut aller à Marseille dans l’esprit de jouer pour gagner le match. »

Reste que sans Mamadou Sakho et sans Ludovic Giuly, la tâche risque d’être plus ardue.

La réponse demain soir ! ALLEZ PARIS !

 

Vous appréciez cet article sur le PSG ? Notez le et partagez-le!

Plus jamais çaBof !BienTrès BienUn must !

(Aucun vote)


Loading...Loading...

  • Print
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • del.icio.us
 


 

Les commentaires ont été désactivés.

Commentaires (3)


  • koni91
    Posté le 24-10-2009 à 21 h 53 min 

    Contre Lyon on nous suspend sessegnon, contre l'OM on perd sakho et giuly, clement et erding ont des symptomes aussi, Hoarau est blessé C'EST UNE BLAGUE ou un cauchemar, Paris n'est pas magique Paris est poisseux, cela devient pénible, quand aura t'on une équipe qui tourne et qui gagne ? c'est desespérant

  • paname93
    Posté le 25-10-2009 à 1 h 45 min 

    un choc cest une blague jespere ya meme plus dequipe cest quoi ses dirigeant de merde avec leur promesse de grande équipe pf le seul choc demain sera en tribune !! anti rat maseillais !!! nous supporter on sera toujours la !! allez parissssss

  • fandupsg
    Posté le 25-10-2009 à 10 h 42 min 

    allez paris o chiote marseille



 

A lire aussi sur Info PSG

05/07 - UEFA: le PSG premier club francais au classement

C’était prévu ! L’UEFA vient de mettre à jour son classement qui prend en compte les performances européennes des clubs sur les cinq dernières saisons. Et à la faveur de ses deux dernières performances en ligue des champions, le PSG devient le 1er club francais du classement.

 

05/07 - Mercato: l’OL sur la piste de Jallet (PSG)

On le dit partant du PSG depuis quelque temps, Christophe Jallet, le défenseur du PSG semble intéressé pas mal de clubs. Dernier en date à évoquer le sujet, l’Olympique Lyonnais par la voix de son nouveau coach.

 

05/07 - PSG: Au stage en Autriche, Laurent Blanc évoque le mercato

Alors que le PSG est parti depuis plusieurs jours faire son stage de reprise à Stegersbach en Autriche, Laurent Blanc, le coach parisien se confie dans les colonnes du Parisien sur cette reprise et sur les objectifs de la préparation estivale ainsi que le mercato.

 

05/07 - Mercato: Rabiot veut quitter le PSG mais pas pour l’AS Roma

Alors que la situation est des plus confuses sur la situation d’Adrien Rabiot, la mère de ce dernier qui fait également office d’agent a fait une mise au point dans un journal italien sur les rumeurs.

 

11/06 - Mercato: Jeremy Menez au Milan AC, c’est officiel !

Arrivé ce mercredi soir à Milan, Jérémy Ménez est donc maintenant officiellement un joueur du Milan AC. En fin de contrat avec le PSG, l’international français a même officiellement poser en photo pour le site officiel du club italien.

 

11/06 - Ligue des champions: Le PSG ne devra aligner que 5 joueurs locaux

On attendait les précisions de l’UEFA sur les sanctions contre le PSG et Manchester City dans le cadre de la loi du fair play financier. On sait maintenant que les deux clubs pourront aligner un minimum de 5 joueurs locaux en Ligue des champions. Ce qui lève une contrainte sur les 2 clubs.

 
 



 




télécharger notre extension Hit-Parade Classement de sites - Inscrivez le vôtre!