Toutes les infos et toute l'actualité du Paris Saint Germain PSG: news, infos, comptes rendus de matchs, notes des joueurs, vidéos des matchs et communauté de supporters

Accueil / PSG – OM : Place au choc

 

PSG – OM : Place au choc

par Collectif

1

com.

Le clásico n’a jamais aussi bien porté son nom que cette année. En effet, en l’état actuel des choses, le Paris Saint-Germain est unique dauphin de Lyon et affronte son premier poursuivant, l’Olympique de Marseille. En tant que prétendants à la Ligue des Champions, et apparemment au titre de champion de France, les deux clubs rivaux n’ont pas le droit à l’erreur. Seulement, il n’y aura qu’un seul vainqueur et, forcément, un vaincu. Un match nul n’arrangerait les affaires de personne, sauf des lyonnais… À la veille du choc, InfoPSG présente une confrontation qui possède toutes les apparences du tournant de la saison.

 

Paris : gagner et chercher Lyon

Pour le club de la capitale, l’objectif est simple : remporter le match afin d’accentuer la pression sur le septuple champion de France. En effet, le club de Jean-Michel Aulas disputera quatre heures plus tôt une rencontre – à priori – à sa portée face à l’AJ Auxerre. Mais en cas de défaite ou de match nul, les lyonnais pourraient voir fondre les parisiens sur eux et même, à condition d’un succès des hommes de Le Guen, se faire subtiliser leur première place pour un petit point.

Et cette possibilité de se retrouver en tête du classement, les joueurs parisiens ne l’écartent pas. Ils en parlent même entre eux, comme l’avoue Jérôme Rothen : «Entre nous, on parle du titre. On a envie de faire rêver une ville qui n’a plus rêvé depuis trop longtemps. Quand on est à 52 points, on est sur le parcours d’un champion. On y croit et on espère que Lyon va faire des faux pas, que nos concurrents vont faire des faux pas. Je pense que ça peut se jouer sur les deux prochains matches (face à Marseille et Toulouse). Si on prend 4 ou 6 points, il faudra aller nous chercher ensuite car on sera des fous sur le terrain. »

À la vue des deux dernières saisons du club francilien, la place occupée actuellement c’est du pain bénit. On pourrait croire que cette spectaculaire remontée est due à la chance, mais en réalité non. Les objectifs affichés au début de saison ne prévoyaient pas d’atteindre la plus haute marche du podium mais « seulement » de finir parmi les cinq premiers. Cependant, avec l’éclosion de talents individuels tels Hoarau et Sessegnon ainsi que l’apport inégalable de Claude Makelele, le PSG se retrouve aujourd’hui au tout premier plan. Cette situation, Sylvain Armand ne doutait pas qu’elle puisse arriver au sortir de deux années de misères : «On aborde ce match le plus sereinement possible car personne en début de saison ne nous voyait aussi haut placé à ce stade de la compétition. J’ai prié pour ne pas revivre la même saison que l’an passé donc aujourd’hui nous n’avons rien à perdre. » Le latéral gauche avoue même que cette année pourrait être celle du PSG : « Quand vous êtes à un point de Lyon, vous vous dites que c’est peut-être l’année d’aller les détrôner. »

Du côté de Paris, la principale interrogation réside dans le schéma tactique aligné par Paul Le Guen demain soir. Ainsi, comme l’écrit L’Équipe, le coach parisien a le choix entre trois dispositif : le 4-4-2, le 4-3-3 et le 4-2-3-1. En l’absence de son maître à jouer du milieu de terrain – Sessegnon -, PLG pourra opter pour un traditionnel Makelele-Clément à la récupération, Giuly-Rothen dans les couloirs et un duo d’attaque Hoarau-Luyindula. C’est ce qui semble le plus probable. Mais le 4-3-3 pourrait également être mis en place puisque le club de la capitale avait ramené les trois points du Vélodrome avec cette tactique, à l’aller (2-4). On aurait donc un milieu à trois Makelele-Chantôme-Clément qui précéderait une attaque Giuly-Rothen-Hoarau. Enfin, le 4-2-3-1 est une autre éventualité, ce qui pousserait Luyindula sur le banc de touche. La paire de récupérateur serait composée de Makelele et Clément, Giuly et Rothen s’empareraient des couloirs tandis que Chantôme serait en soutien de Hoarau.

Quoi qu’il en soit, cette rencontre anime toute la France du football et ce, personne ne peut lutter contre. La preuve, lorsqu’on demande à l’entraîneur du PSG si le match en demi-teinte face à Braga est dû au fait que le clásico approche à grands pas, la réponse fuse : « Inévitablement. C’est dur de lutter contre ça. » Et c’est un match « important » que s’apprête à vivre Paul Le Guen : « C’est une rencontre importante pour le classement, pour les supporters et très importante à 10 journées de la fin du championnat. Nous avons envie de continuer à nous situer dans les premières places et pourquoi pas prendre un peu d’avance sur d’autres équipes. C’est d’abord trois points à prendre mais sûrement un peu plus malgré tout. Ce match a toujours un impact psychologique incontestable. C’est un rendez-vous à part. »

 

Marseille : laver l’affront de l’aller

Tombeurs de l’Ajax jeudi soir, les Phocéens se doivent quant à eux de laver l’affront subit à l’aller, au terme d’un match parfaitement maîtrisé par le club de la capitale (2-4). Ce sentiment de revanche cultivé par les joueurs marseillais se retrouve dans le discours de ces derniers. Ainsi, si on demande à Mathieu Valbuena de prédire le score, il indique : « Un but à zéro, ce serait impeccable. Ah, non, 4-2 pour se venger de l’aller ! ». Sentiment de rancœur malgré tout tempéré par le défenseur olympien Civelli : « Même si nous avions remporté le match à domicile, nous serions toujours obligés de gagner au Parc ».

L’obligation de remporter la rencontre est réelle du côté de Marseille. D’une part pour montrer que l’équipe est toujours présente et qu’elle sait réagir dans les moments délicats. D’autre part pour revenir sur Paris et se mêler à la lutte pour le titre. Car si une victoire permettrait aux hommes d’Éric Gerets de revenir sur le PSG, une défaite les repousserait à 6 points de leur meilleur ennemi. Et ça, c’est totalement inconcevable pour Pape Diouf : « C’est LA défaite à ne pas subir. Elle ne peut que laisser des traces. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de ne pas perdre à Paris et si possible même de remporter la victoire. » Et de poursuivre : « Paris sera largement favori. Et l’on sait ce que cela signifie d’être favori en football… »

Aborder un PSG-OM n’est jamais chose facile, d’autant plus lorsque le contexte sportif entre en compte. Et cela, Mathieu Valbuena en ressent déjà les effets : « On sent monter l’adrénaline… Ce n’est pas un match comme les autres, avec ce contexte de rivalité. Ce clásico est alléchant, encore plus cette année en raison du classement. Le PSG est aujourd’hui un concurrent direct. Il ne faut pas se mentir : il joue le titre, même sans le dire. » Renato Civelli, qui faisait partie des minots lors du nul ramené en 2006 du Parc, ne craint pas d’affronter la fervente ambiance de l’antre de la Porte de Saint-Cloud   : « C’est le classico, il faut absolument le gagner. Je crois que dans les matches comme celui-là, il n’y a pas de favoris, c’est un match à part, estime-t-il, concernant l’ambiance, je ne pense pas qu’il y en aura autant qu’au Vélodrome. Mais je ne suis plus surpris au niveau de l’ambiance parce que vu d’où je viens, il n’y a pas mieux… » Cette déclaration parachèvera sûrement l’envie des supporters parisiens de montrer que, contrairement aux dires du joueur, c’est bien à Paris que la meilleur ambiance de France subsiste.

Conscient de l’enjeu capital que représente cette rencontre, Éric Gerets précise quant à lui les multiples issues qui s’offrent à l’OM selon le résultat final : « On risque soit d’être «out» pour le titre, soit d’être vraiment dans la course ou alors de rester dans la même situation. Une défaite ne serait pas une catastrophe mais nous éloignerait. Si Paris gagne, ils auront beaucoup plus d’oxygène et ce sera compliqué pour nous. » En tout cas, le match promet. Le petit gabarit de Marseille, buteur au match aller, indiquant que « même le coach nous a dit qu’il avait envie de jouer tellement c’est excitant ».

 

PSG-OM en chiffres

Outre l’important aspect sportif entourant la rencontre, le match se jouera aussi dans les tribunes et en dehors du stade.

Dans un Parc des Princes bondé (45 702 billets ayant trouvé preneur), 100 personnes et 20 caméras de Canal + entoureront la rencontre, ce qui correspond à un dispositif technique exceptionnel  déployé pour tenter de battre le record d’audience foot de la chaîne cryptée (détenu par Lyon-Marseille avec plus de deux millions neuf cent mille abonnés).

Autre chiffre impressionnant, près de 1 500 fonctionnaires de police seront appelés pour garantir la sécurité et éviter tout débordements éventuels liés à la venue de 2 000 supporters marseillais. En tout, c’est donc une « quinzaine de compagnies de CRS et d’escadrons de gendarmes mobiles » qui sera mobilisée pour cette rencontre, en plus du dispositif traditionnel préparé pour les rencontres dites « sensibles ».

L’historique des confrontations tourne lui à l’avantage de Paris. En effet, le club de la capitale s’est imposé à 12 reprises au Parc tandis que Marseille est sortie vainqueur des débats à 7 reprises. Le nombre de matchs nuls s’élève à 10.

 

PSG / MARSEILLE

Parc des Princes

28ème journée de Ligue 1

Dimanche 15 mars 2009 à 21h00

Match diffusé en direct sur CANAL+

 

Vous appréciez cet article sur le PSG ? Notez le et partagez-le!

Plus jamais çaBof !BienTrès BienUn must !

(Aucun vote)


Loading...Loading...

  • Print
  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • del.icio.us
 


 

Les commentaires ont été désactivés.

Commentaires (1)


  • carlito
    Posté le 15-03-2009 à 1 h 01 min 

    Looo Lo Lo Lo Looo, Looo Lo Lo Lo Looo, ALLEZ PARIS ALLEZ !!!!



 

A lire aussi sur Info PSG

05/07 - UEFA: le PSG premier club francais au classement

C’était prévu ! L’UEFA vient de mettre à jour son classement qui prend en compte les performances européennes des clubs sur les cinq dernières saisons. Et à la faveur de ses deux dernières performances en ligue des champions, le PSG devient le 1er club francais du classement.

 

05/07 - Mercato: l’OL sur la piste de Jallet (PSG)

On le dit partant du PSG depuis quelque temps, Christophe Jallet, le défenseur du PSG semble intéressé pas mal de clubs. Dernier en date à évoquer le sujet, l’Olympique Lyonnais par la voix de son nouveau coach.

 

05/07 - PSG: Au stage en Autriche, Laurent Blanc évoque le mercato

Alors que le PSG est parti depuis plusieurs jours faire son stage de reprise à Stegersbach en Autriche, Laurent Blanc, le coach parisien se confie dans les colonnes du Parisien sur cette reprise et sur les objectifs de la préparation estivale ainsi que le mercato.

 

05/07 - Mercato: Rabiot veut quitter le PSG mais pas pour l’AS Roma

Alors que la situation est des plus confuses sur la situation d’Adrien Rabiot, la mère de ce dernier qui fait également office d’agent a fait une mise au point dans un journal italien sur les rumeurs.

 

11/06 - Mercato: Jeremy Menez au Milan AC, c’est officiel !

Arrivé ce mercredi soir à Milan, Jérémy Ménez est donc maintenant officiellement un joueur du Milan AC. En fin de contrat avec le PSG, l’international français a même officiellement poser en photo pour le site officiel du club italien.

 

11/06 - Ligue des champions: Le PSG ne devra aligner que 5 joueurs locaux

On attendait les précisions de l’UEFA sur les sanctions contre le PSG et Manchester City dans le cadre de la loi du fair play financier. On sait maintenant que les deux clubs pourront aligner un minimum de 5 joueurs locaux en Ligue des champions. Ce qui lève une contrainte sur les 2 clubs.

 
 



 




télécharger notre extension Hit-Parade Classement de sites - Inscrivez le vôtre!