Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/infopsg/www/wp-content/plugins/html-templates/htmlTemplates.php on line 21

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /home/infopsg/www/wp-content/plugins/html-templates/htmlTemplates.php on line 21

Warning: mysql_fetch_array(): supplied argument is not a valid MySQL result resource in /home/infopsg/www/wp-content/plugins/html-templates/htmlTemplates.php on line 25

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/infopsg/www/wp-content/plugins/html-templates/htmlTemplates.php on line 39

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /home/infopsg/www/wp-content/plugins/html-templates/htmlTemplates.php on line 39

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: Can't connect to local MySQL server through socket '/var/run/mysqld/mysqld.sock' (2) in /home/infopsg/www/wp-content/plugins/html-templates/htmlTemplates.php on line 45

Warning: mysql_query() [function.mysql-query]: A link to the server could not be established in /home/infopsg/www/wp-content/plugins/html-templates/htmlTemplates.php on line 45

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/infopsg/www/wp-content/plugins/html-templates/htmlTemplates.php:21) in /home/infopsg/www/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase2.php on line 1164
 janvier, 2009 - Info PSG Archives
Toutes les infos et toute l'actualité du Paris Saint Germain PSG: news, infos, comptes rendus de matchs, notes des joueurs, vidéos des matchs et communauté de supporters

Accueil / Les actualités du mois de janvier 2009

 

Les actualités du mois de janvier 2009

GFCOA – PSG (0-3) : les notes

Dimanche soir, le PSG s’est largement imposé chez les corses du Gazelec d’Ajaccio (0-3). Dans une rencontre qui tourna vite à l’avantage des parisiens, on retiendra la très bonne performance de Kezman et la bonne entrée de Sammy Traoré.
Dans les buts, Mickael Landreau (6) n’a quasiment rien eu à faire mais à su s’interposer avec autorité lorsqu’il le fallait.

Juste devant lui, la charnière centrale Sakho-Camara (6.5) aura fait preuve d’autorité en muselant parfaitement bien les attaquants adverses. Sur le côté gauche, le capitaine Sylvain Armand (6) a réalisé un bon travail défensif, mais aussi de bonnes montées. Son pendant rend lui une copie plus mitigée ; Ceara (5.5) a livré une prestation en deçà de son meilleur niveau et cela s’est ressenti, autant offensivement que défensivement. Cependant, il est à l’origine du premier but de Kezman. Blessé, il fut remplacé par Traoré (non noté) qui aura eu le temps de sauver son équipe d’un but et d’en inscrire un… du dos. A réitérer.

L’entrejeu parisien n’a pas souffert et a fait le métier. La doublette Clément-Chantôme (6) a effectué un très bon travail de récupération et on apprécia leurs allants offensifs. Le premier sortit, remplacé par Bourillon (non note) qui ne commit pas trop d’erreurs pour une fois. Positionné milieu gauche, Stéphane Sessegnon (6.5) a comme d’habitude fait la misère dans la défense adversaire ; ses accélérations et ses dribbles ont déstabilisé les corses qui ont alors commit beaucoup de fautes. Ludovic Giuly (4.5) n’a pas été tranchant comme il peut l’être, est sûrement dans une période de moins bien. Hormis sa passe décisive sur le deuxième but de Kezman, il n’a pas causé de gros dégâts à la défense corse.

En attaque, Guillaume Hoarau (5.5) était dans un bon jour mais n’a pas marqué ; son travail défensif est toujours précieux, le réunionnais n’hésitant pas à décrocher pour revenir aider sa défense. Remplacé par Fabrice Pancrate (non note). Enfin, la bonne surprise du match se nomme Mateja Kezman (7) ; buteur à deux reprises, il a également multiplié les bonnes combinaisons avec Hoarau et son repositionnement dans l’axe de l’attaque est un choix judicieux. Un duo d’attaque à reformer dans l’avenir.

0

com.
 

Ex Nihilo #1

J’ai reçu un tas de messages aujourd’hui. Vraiment. Tellement que je me suis demandé parfois qui étaient les expéditeurs. Quelques messages anonymes m’ont permis d’involontaires rictus, je cite :

« Traoré ferait mieux d’arrêter sa carrière pour se consacrer à ses rôles de doublure de Vin Diesel » ou encore « Je n’y croyais pas, mais Jerôme Rothen en a vraiment autant dans les jambes que dans la tête. »

Quelle bande d’enfoirés ! Mais on en a quand même pris une bonne, à Bordeaux.

J’ai passé une sale journée, le type de journée ou il faut se coltiner une réunion de 6 heures, coincé entre quatre murs en pays étranger, pays dans lequel les habitants ne jurent que par le football, évidemment. Inutile de vous faire un dessin, les dernières nouvelles du football francilien ne m’ont pas guidé sur la voie de l’orgueil. En fait, j’en ai pris plein la gueule. Et, pour une fois, j’ai encaissé de bon coeur

Je plaide coupable ! Coupable ! Coupable d’enflammage intempestif en lieux publics. Coupable de calomnies et autres blagues parisiennes. Coupable d’une fin d’année 2008 jouissive, hilare le cul vissé à mon siège entre un supporter marseillais (né le 17 juillet 1951 à Chatenay-Malabry -sic-) et un supporter stéphanois (né le 17 mars 1981 aux Ulis -sic-), livides et colériques. Pour Noël, j’avais même poussé le vice jusqu’à leur offrir deux reliques trouvées au fond de mon armoire (et de ma mémoire) : une photo dédicassée de Jimmy Algérino et une autre de Bruno Germain.

Je les ai laissé rire. J’ai retrouvé ce foutu bon vieux réflexe pourtant mis au ban ces cinq derniers mois : dodeliner de la tête en rangeant mes poings dans les poches de mon vieux futal Kiabi. C’est dur de s’y remettre mais force est de constater que ce début d’année 2009 pue sérieusement la lose pour nos rouge et bleu ! J’en viens même à espérer que Paul Le Guen fera jouer l’équipe-type en Coupe de France. Parce que, avouons-le, on en a pris une bonne, à Bordeaux.

Ceci dit, j’ai des circonstances atténuantes. C’est pas comme si le PSG n’avait jamais été une cible privilégiée. Alors on le sait, nous, qu’on va s’en prendre pleine la gueule dans L’Equipe et dans Vivement Dimanche. On le sait qu’on va se faire traîner dans la boue par les plus grands journalistes sportifs français : le Gentil Organisateur du football sur canapé, Pierre Ménès (né le 29 juin 1963 à Paris -sic-) va se payer Rothen et Traoré (Pierre, si c’est toi qui m’as envoyé les deux sms cités au-dessus, tu fais vraiment chier avec tes blagues à la con !) et Guy Carlier (né le 5 juin 1949 à Argentueil -sic-) qui va refaire le Monde et faire, du coup, un parallèle entre ce Bordeaux – PSG et le dernier album de Julien Clerc, une frasque de plus pour justifier, autrement qu’en couchant avec Denis Balbir et Kader Boudaoud, son salaire de fonctionnaire à mi-temps de la télévision (pub)lique.

Non, le pire dans tout ça, c’est qu’ils auraient probablement tort de s’en priver. Bientôt cinq mois qu’ils ne peuvent plus faire leur part de marché en évoquant les « hooligans de supporters parisiens », la dissolution des Boys, l’antisémitisme dans les tribunes de la Capitale etc. Alors peut-être que ce Bordeaux – Paris va leur sauver la mise, leur faire dire des conneries dénuées de tout sens sportif pour préserver leurs emplois précaires de stars de la critique. Remarque, vu ce que le gouvernement vient de rentrer à France Télévisions, je comprends mieux la facilité des chroniques de Guy.

Ah la la … On avait la belle vie avant la trêve les gars. Plus belle la vie qu’y disaient. En tout cas, à Bordeaux, on en a pris une bonne. Moi aussi d’ailleurs, mais ça se comptait en « godets derrière la cravate ». D’ailleurs, j’avais le nez dans ma pinte à la soixante-et-onzième, mais Gourcuff a mis le but de sa vie, non ?

0

com.
 

2009, un nouveau tournant

Entre le maintien de dernière minute en juin et le très beau début de saison du PSG depuis Août, le club de la capitale a connu une année 2008 très contrastée. Pas le temps pour autant de trop s’attarder sur ce bilan car le club fait déjà face à de nombreux chantiers décisifs pour l’avenir du club. Revue des sujets qui feront le PSG en 2009.

Jouer sur tous les tableaux avec un effectif limité

Il n’est pas trop difficile de comprendre, dans ses premiers jours de 2009, que le mercato d’hiver de cette année ne sera pas des plus actifs. Pour autant Paul Le Guen devra, avec son effectif limité, jouer sur les quatre tableaux en veillant à respecter un triple objectif très délicat : se qualifier pour l’Europe l’an prochain, faire tourner son effectif et redorer l’image du club sur la scène européenne. Pour ce qui est d’une qualification pout l’Europe la coupe de la Ligue semble le moyen le plus facilement atteignable mais le championnat offre le doux espoir d’une qualification pour une C1 plus prestigieuse et rémunératrice. L’entraineur breton pourrait être tenté de faire ce qu’il a déjà fait à savoir privilégier ces deux compétitions sur les deux autres. Mais comment imaginer sacrifier vulgairement la coupe de France et la coupe de l’UEFA ? Surtout quand on sait comment la première peut permettre de faire tourner l’effectif et donc de mobiliser tout le vestiaire. Un bon parcours dans la seconde permet, lui, d’être attractif sur le marché des transferts et d’accumuler des points précieux pour se préserver des tirages favorables quand les moyens du club lui permettront d’être plus ambitieux sur le plan continental.

Un mercato d’été 2009 périlleux
Outre le renouvellement de son entraineur qui parait en bonne voie, le PSG aura fort à faire sur le marché des transferts cet été. Encore une fois il faudra opérer un arbitrage délicat entre renouvellement des anciens et confiance aux jeunes. Parmi les anciens Makélélé a une option d’une saison supplémentaire à lever tandis qu’il faudra faire un point avec les cadres historiques que constituent Landreau, Armand et Rothen. On suivra attentivement la place réservée aux deux grands espoirs du club que sont Clément Chantôme et plus encore Mamadou Sakho. Une place de titulaire à part entière dans l’effectif de l’année prochaine serait un signe fort à l’égard de la structure de formation du club tandis que des départs sonneraient un net recul sur le sujet. Si une qualification pour l’Europe est encore au rendez-vous un recrutement de choix sera encore attendu pour confirmer la dynamique du club. Il faudra dénicher les perles rares à savoir des joueurs de premiers rang à portée de bourse française et lutter à coup de bluff et de contre information dans les médias pour prendre le pas sur la concurrence de Lyon, Marseille et Bordeaux dans une lutte qui s’annonce acharnée. Enfin, le cas Kezman s’annonce d’ors et déjà épineux.

Préparer d’avenir : Négocier la rénovation du Parc des Princes
Sur le long terme le chantier numéro un du PSG concerne son stade. A ce sujet tous les clubs de Ligue 1 se sont penchés sur la question et force est de constater que le PSG est déjà en retard par rapport aux projets de Grand Stade à Lyon, Lille, Marseille et même Le Mans et sa MMA Arena. Mais le PSG devrait s’orienter vers une extension et un réaménagement du Parc des Princes plutôt que la création d’un nouveau stade. Au niveau économique c’est une des clés de la réussite de la compétitivité du club sur le plan européen. Hélas entre les riverains, les élus, les supporters et la multiplication des chantiers dans cette région de la capitale, la direction du club devra s’armer de patience et redoubler d’effort pour combler son retard.

On l’aura compris l’année 2009 s’annonce comme un nouveau tournant pour le club francilien. Que ce soit sur le plan économique ou sportif le PSG aura une nouvelle chance de retrouver les sommets durablement. La dernière ?

0

com.
 

PSG : 10 ans de stars !

Le Paris Saint-Germain est un club jeune et qui est malgré tout doté d’un beau palmarès avec ses deux titres de Champions de France de D1, ses septs Coupes de France, ses trois Coupes de la Ligue et sa Coupe d’Europe des Vainqueurs de Coupe entre autres. Il a vu passer dans son antre du Parc des Princes, nombres de joueurs avec plus ou moins de réussites mais a su récompenser les plus décisifs, les plus expressifs, les plus talentueux.

Regardons quels ont été les joueurs les plus marquants de la dernière décénnie et espérons que la prochaine nous offre autant de stars du ballond rond.

La Formule retenue pour le choix des joueurs est que l’on regarde les dix dernières saisons à l’exception des joueurs encore en exercice encette saison.

La tactique choisie est une formule en 4-4-2 losange, c’est à dire, une défense avec deux stoppeurs, deux latéraux(un gauche et un droit), un milieu récupérateur ou défensif, un mileu relayeur ou offensif gauche et un droit, un milieu offensif centre ou meneur de jeu, et enfin deux attaquants.

Nous choisissons également de doubler tous les postes en espérant ne léser personne.

Ainsi les élus sont,

au poste de gardien de but:

  • Bernard Lama, certainement le meilleur gardien parisien
  • Jerome Alonzo, un état d’esprit un gars hors norme

au poste de latéral droit :

  • Bernard Mendy près de 8 saisons au club (dont un prêt à Bolton)
  • Paulo César peu de temps de jeu au Parc maisun joueur technique tout de même

au poste de latéral gauche:

  • Juan Pablo Sorin un joueur immense de talent, n’a jamais connu la défaite avc le PSG
  • Gabriel Ivan Heinze un joueur fougueux, talentueux, un guerrier

au poste de Stoppeur:

  • Frédéric Dehu une fin gachée mais un leader hors pair
  • Mauricio Pochettinno encore un argentin qui apporta beaucoup
  • Mario Yepes une saison difficile mais un combattant de tous les instants
  • Pierre-Fanfan une saison au top et ‘autre en flop mais suffisante pour une Coupe

au poste de Milieu Défensif:

  • Arteta prêté par le Barça mais trop vite parti
  • Cissé la « Pieuvre » du PSG

au poste de milieu Relayeur/Offensif Gauche:

  • Laurent Robert quel pied gauche, un vrai lance missile
  • Ronaldhino un artiste un phénomène

au poste de milieu Relayeur/Offensif Droit:

  • Jérome Leroy un tempérament de feu
  • Fabrice Fiorèse même fin triste que Déhu mais généreux dans l’effort

au poste de milieu offensif centre/ meneur de jeu:

  • Augustin Jay Jay Okocha un joueur fabuleux et des dribbles déroutants
  • Vikash Dhorasso un incompris qui nous offrit une Coupe de France

au poste d’attaquant:

  • Marco Simone l’italien du Milan AC toujours décisif
  • Nicolas Anelka l’éternel revenant qui ne put s’exprimer pleinement
  • Laurent Leroy des buts en Ligue des Champions
  • Pauleta l’aigle des Açores magistral, essentiel

2

com.
 

Le nouveau visage du PSG

3 jours après la victoire du PSG face à Lorient (3-2) au Parc des Princes, force est de constater que cette équipe a un nouveau visage. Au delà de ses performances depuis le début de saison (4 victoires, 2 nuls, 3 défaites) qui sont pour le moins encourageantes, c’est dans le jeu et l’état d’esprit que ce PSG rassure.

A nouvel état d’esprit …

La saison passée, le PSG s’inclinait 1-3 au Parc face à une équipe Lorientaise alors désignée comme le « chat noir » des franciliens. Une équipe qui, dès qu’elle encaissait un but ou était menée, ne savait plus que faire et était désemparée. Aujourd’hui le constat est flagrant: ce PSG est battant et en veut. Le match contre Lorient en est une preuve: jamais l’équipe de la saison passée n’aurait pu relever la tête après l’égalisation puis le 2ème but. Tout ceci sûrement grâce à l’arrivée de joueurs combattifs comme Giuly, Makélélé ou même le discours du président Villeneuve, éternel instatisfait, à l’inverse de la « com’ prozac' » du trop passionné Alain Cayzac.

… jeu nouveau !

Même si jusqu’à ce match la finition n’était pas au rendez-vous, les résultats étaient là. Comme le disait Sylvain Armand lors d’une précédente interview, l’équipe est devenue « emmerdante à jouer ». Le système de jeu choisi par Paul Le Guen dans la majorité des cas (le 4-2-3-1) est bien rodé et se prête bien à l’effectif actuel du PSG, le recrutement ayant été fait en ce sens. De plus, les joueurs tentent plus de choses et varient les styles de jeu. A en voir Sessegnon et ses frappes lointaines (but contre Sochaux) mais aussi les constructions a 3 (contre Lorient par exemple), le PSG d’aujourd’hui a une palette de jeux différente et variée, là où l’an passé, Paris évoluait à jeu unique, à savoir le coté gauche avec un excellent Rothen.

De nouveaux joueurs pour de nouvelles ambitions

Le mercato estival du PSG a été l’un des plus ambitieux, en tout cas sur le papier. Avec l’arrivée de stars comme Makélélé ou Giuly, de bons joueurs de ligue 1 comme Sessegnon, ou de jeunes prometteurs comme Hoarau, le PSG a varié ses plaisirs pour nous offrir un recrutement digne de ce nom. Et force est de constater qu’aujourd’hui, ces recrues ont fait leurs preuves. Même si Maké et Giuly sont à cours de forme, deux joueurs sortent clairement du lot. Sessegnon à l’instinct du but et du jeu, il crée, il ose et est très offensif, son apport au sein de l’équipe et du jeu est indéniable. Enfin le jeune Hoarau, même s’il n’est auteur à ce jour que de 4 réalisations, est un joueur ambitieux qui n’hésite pas à revenir aider ses coéquipiers derrière, ce que personne ne faisait la saison passée. De plus ce nouveau PSG a permis de tirer vers le haut des joueurs qui avaient un peu sombris dans l’oubli comme Pancrate qui réalise une bonne première partie de saison, et Luyindula qui revient en forme.

Même si il est un peut tôt pour tirer un réel bilan du PSG saison 2008 – 2009, il faut savoir reconnaître que le Paris SG est aujourd’hui différent en beaucoup de choses qui ne laissent présager que du bon pour la suite.

0

com.
 

PSG 2-2 VA : De quoi passer les fêtes

Hier se déroulait la 10ème et dernière journée de Ligue 1 de l’année 2008, une année riche en rebondissements du côté de la porte d’Auteuil. En proie à de nouvelles ambitions, les parisiens avaient à coeur de prendre les trois points et passer ainsi les fêtes de fin d’année au chaud, sur le podium (à la 2ème ou 3ème place selon le score de ASM – BORDEAUX NDLR.). Face à des rouges et bleus requinqués par leur belle victoire en UEFA, des Valenciennois en difficulté depuis le début de saison, reléguables, en quête de points, cruciaux pour le maintiens. On pouvait donc s’attendre logiquement à un match ouvert de part et d’autres. Ce sont d’ailleur les nordistes qui auront la première occasion franche. A la 9ème minute, suite à un corner parisien, les Valenciennois partent en contre. Danic côté gauche, seul peut aisément centrer pour Belmadi qui place alors une belle tête plongeante dans la surface, ce qui obligera Landreau à sortir un bel arrêt. Ouf. Le ton est donné.

La première attaque parisienne ne se fera pas attendre, à la 11ème minute. Armand sur son côté gauche centre pour Hoarau qui trompe Penneteau d’une tête dans le petit filet opposé. Le but sera refusé pour un hors jeu évident. Mais les rouges et bleus ne sont pas assomés, ils connaissent leur capacités. La preuve en est à la 28ème minute. Sur un magnifique centre du brésilien Céara côté droit, Hoarau contrôle de la poitrine au milieu d’une défense passive et ouvre le score d’une splendide reprise de volée pleine lucarne. Le parc tremble. 1-0

On pense alors que le plus dur est fait mais le niveau affiché par le PSG est si bon que l’on se dit qu’il y en aura d’autres. M. Layec sifflera la mi-temps sur ce score en faveur des parisiens. Le PSG est à ce moment 2ème virtuel du classement.

La joie sera de courte durée. A peine le temps d’engager la mi-temps que suite à une erreur défensive d’Armand et de Traoré, Mater récupère le ballon dans la surface et n’a plus qu’à placer sa frappe pour égaliser. Landreau est battu et le parc ceuilli à froid. 1-1

Il faudra donc aux rouges et bleus une réaction car se contenter du nul face à une équipe reléguable n’est pas acceptable. Le PSG réagira onze minutes plus tard avec une occasion. Cette fois c’est Rothen qui centre côté gauche pour Hoarau et Giuly oubliés dans la surface du VAFC. Giuly reprend mais c’est directement capté par Penneteau. Nouvelle occasion du duo parisien une minute plus tard. Suite à une percée plein axe de Hoarau qui décale pour Giuly côté gauche dans la surface, ce dernier ne se pose pas de questions et place une frappe enroulée instinctivement qui obligera Penneteau à la Parade. C’est Rothen qui se montrera ensuite après une bonne remise de Séssegnon, lancé par Clément côté gauche. Le numéro, après avoir débordé ducoutioux, centre en retrait pour Rothen à l’entrée de la surface. Ce dernier amortit de la poitrine avant de faire une reprise de volée écrasée qui passera à côté du but. Les parisiens veulent en finir avec les nordistes courageux. La preuve en est avec Hoarau qui suite à un beau mouvement de Giuly, devra reprendre la passe à ras terre d’une talonnade qui frôlera le poteau adverse de quelques centimètres. Penneteau était battu.

Les efforts seront récompensés à la 73ème minute, après un mouvement collectif de Rothen, Clément et Hoarau qui remise pour une frappe à terre de Séssegnon. Le portier ne peut bloquer le cuir et le repousse sur rothen qui a bien suivi et permet au PSG de reprendre l’avantage. 2-1

Le tournant du match sera cette splendide frappe de Séssegnon à vingt-cinq mètres des cages. Penneteau s’est avancé, le meneur de jeu parisien l’a vu et tente une frappe lourde et soudaine qui viendra toucher la barre transversale de l’intérieur pour rebondir dans les cages et resortir ensuite. Seuls ceux qui suivent le match à la télé comprendront que cette frappe était rentrée. Le corps arbitral en jugera autrement. Les Valenciennois profiteront de l’accalmie du dernier quart d’heure pour continuer à pousser. A la 84ème, Mater côté gauche (encore lui) se jouera de Céara et placera un centre au premier poteau pour Pujol qui, d’une aile de pigeon peu académique, détournera le ballon sur le montant opposé. Tiéné a suivi l’action et n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. 2-2

Le score n’évoluera plus. Les Valenciennois quitteront la pelouse le sens du devoir accompli alors que du côté des rouges et bleus la déception est palpable. Le PSG, 3ème virtuel de Ligue 1 à la fin du match, quittera le podium à la suite de la victoire de Bordeaux à Monaco (3-4 score final).

Article rédigé par Nykos

0

com.
 

test

test

0

com.
 

Bonjour tout le monde !

Bienvenue dans WordPress. Ceci est votre premier article. Modifiez-le ou effacez-le, puis lancez-vous !

0

com.
 
Page 1 sur 11






InfoPSG sur Facebook







télécharger notre extension Hit-Parade Classement de sites - Inscrivez le vôtre!